actuel 28-29 avril FINISSAGE
plus d'info ici
contactez: colette b.
+41  79  343  13  18
colette.eigenheer@gmail.com

Close

Quelques extraits écrits sur ce travail


[…] Colette B. nous fait cadeau de larges plages méditatives, lumineuses et souriantes. Vertige, déferlante, résonance : les espaces brossés sur la toile, laissant apparaître ci et là leurs archéologies sur la tranche, sont si denses et vibratoires qu’ils nous aspirent au plus profond de nous-mêmes et nous enveloppent comme d'un plaid très doux et familier.[…]

Valérie Maire, Lausanne, juillet 2012


[…] Ce qui m’intéresse dans la peinture de Colette b., c’est son rapport personnel à la couleur. Et la couleur, c’est ce qui permet d’entrer en résonance avec la toile. La couleur stimule nos sens, soulève en nous des émotions, évoque des souvenirs. Les couleurs ne sont pas neutres. Elles peuvent déclencher des réactions, des humeurs, des joies, des peines. En fait, en nous offrant des surfaces colorées, Colette b. se livre, nous apporte ses états d’âme, ses combats intérieurs, ses luttes incessantes pour que les vibrations qu’elle donne à sa peinture puissent être ressenties par ceux qui vont ensuite la regarder.
[…] La pure peinture quasi monochrome instaure ainsi d’incessantes interpellations, sans doute nettement plus que les œuvres figuratives qui imposent des sujets définis. Cette peinture-là se modifie au gré de la lumière, des heures, de ses propres sentiments. Elle invite sans cesse au voyage, celui d’une introspection qui ravive en chacun de nous d’innombrables sentiments.
Par son travail élaboré avec acharnement et combativité, Colette b. permet que ces dialogues intérieurs s’installent. A partir de là, les mots ne servent plus à rien.


P. Allanfranchini juin 2012


[...] L’intensité qui se dégage de ces œuvres résulte d’un travail sous-jacent de couches noires, de tonalités foncées ou de taches contrastées multicolores, précédent la monochromie des champs. L’espace de la toile est divisé en deux ou trois parties inégales. Celles-ci se distinguent par une zone de transition subtile mais tranchée, permettant le passage d’une couleur à une autre, ou soulignant parfois les confins de la surface picturale, comme pour mieux envahir le regard par la puissance de la couleur monochrome et le conduire vers l’essentiel de l’œuvre, qui se traduit en une sorte de méditation à la fois intérieure et dynamique.

Dr Danielle Junod Sugnaux, 2012


[...] Les peintures à l’acrylique, amples, carrées ou rectangulaires, parfois
des polyptiques qui font dialoguer deux intensités de bleu ou trois registres de teintes [...] témoignent d’une véritable immersion de colette b. dans son travail, effectué dans le silence. [...] On sent un travail sur la mémoire [...] où l’esprit creuserait ses sillons, en quête d’une identité.


Le Temps, octobre 2008, Laurence Chauvy


[...] Pèlerin obstiné ainsi qu’elle-même se définit, colette b. relève chaque fois le défi d’un espace à conquérir, à déborder même. Comme un défi de vivre. Cela requiert beaucoup de silence et grande solitude, une patience qui dépouille l’être et affermit sa quête. Il y a tant de portes à ouvrir, de puits à visiter, de corridors à explorer… Cette solitude est violente et cependant libératrice et créatrice…

Jacqueline Kelen, Paris, 2005


[...] colette b. pose la sobriété et le discours minimal comme éléments
fondateurs de sa recherche, [...] son œuvre dégage une force et une puissance qui ne laissent place à aucune ambiguïté.


Johanne Blanchet-Dufour, Neuchâtel, 1999


[...] colette b. travaille essentiellement l’acrylique sur toile. [...] Toutes
ses recherches tendent vers un équilibre entre la forme et la couleur.


L’Impartial, 1993, SG


[...] colette b. explore le monde des couleurs et des formes avec avidité,
tantôt elle canalise ses efforts sur des peintures de grands formats, longuement travaillées par couches successives, tantôt elle explore les graphismes dans l’espace. [...] L’artiste suit ses impulsions mais les mène jusqu’au bout par une démarche très fouillée.


L’Express, 1993, Laurence Carducci